Rando Vidéo Solo

Les plaisirs de la nature en solitaire

Choisir Son Matériel

Avant propos

 

Vous pratiquez le VTT depuis quelques temps, vous avez vécu quelques aventures ou mésaventures, vous savez quel est votre type de terrain de prédilection : les chemins très large ou plutôt les sentiers techniques. Vous avez testé les sorties courtes de quelques heures, les sorties longues sur une journée complète, les terrains secs, la boue… et vous savez maintenant ce que vous voulez faire lors de vos sorties.

Que vous ayez choisi un profil loisir, un profil plus technique ou plus compétitif aujourd’hui vous voulez progresser, sortir plus régulièrement, peut-être aller plus loin.
Vous réfléchissez donc à investir dans du nouveau matériel plus adapté à votre pratique.

Investir ? Oui. Mais investir combien ? Dans quel matériel ? De quoi avez-vous vraiment besoin ? Quel matériel peut vous être vraiment utile ? Et qu’est ce qui vous sera totalement inutile ?

Vous trouverez dans les pages qui suivent des suggestions matériels basées sur des expériences personnelles de débutants et de Vttistes confirmés.
Ces différentes listes sont évidemment non exhaustives et n’ont pas la prétention d’être « absolues » mais simplement le point de départ d’une réflexion individuelle vous permettant d’établir votre « setup *» personnel le mieux adapté à votre pratique.

 

* configuration

Le kit hygiène et la tenue

 

En VTT, on peut chuter, prendre une averse, être trempé, plein de boue… ce qui n’est pas forcément très agréable et surtout une très bonne méthode pour tomber malade.

Pour remédier à cela, on peut tout simplement transporter un petit « kit hygiène » dans lequel on pourra trouver :

Pour l'hygièene en vtt

module hygiene VTT

Fonction Produits Prix Ap
De quoi s’essuyer Torchon ou serviette microfibre  
De quoi se changer

Un haut de rechange

Une paire de chaussettes de rechange

 
De quoi nettoyer

Dose de savon (type hôtel ou en feuilles)

Fiole de gel hydroalcoolique

 
De quoi protéger notre peau

Stick pour les lèvres

Crème solaire

 
Accessoires

Petit sachet poubelle

Un paquet de mouchoirs en papier

 
Comme pour tous les sports, le VTT nécessite des vêtements adaptés. Parmi eux on pourra trouver: 

  Produits (à moduler) Prix Ap
Des sous vêtements Un cycliste (peau de chamois adaptée à votre pratique)
Des chaussettes (adaptées à vos pieds et vos chaussures)
Pour les femmes, un soutien gorge de sport
 
Les hauts 1ère couche : un tee-shirt technique respirant (manches courtes ou longues en fonction de la météo)
2ème couche : gilet, sweat ou veste chaude (coupe vent)
3ème couche : veste de pluie de vélo (descendant dans le bas des reins)
 
Les bas Un short de VTT
Un corsaire (efficace par temps frais)
 
Les chaussures

Basket ou chaussures de trekking (confortables, bonne semelle, qui permettent de marcher ou de pousser le vélo facilement)

ou

Chaussures spécifiques à votre machine avec cales (demandent un peu de pratique mais permettent une excellente adhérence sur les pédales et augmentent la cadence de pédalage)

 
Les suppléments pratiques Cache cou ou cagoule
Gants de soie
Manchettes
Sur-chaussures (évite d’avoir les pieds mouillés)
 

L’alimentation et l’eau

 

En fonction de la durée, des conditions météo et de votre profil (loisir ou sportif), vos besoins en apports caloriques ne seront pas les mêmes. Cependant, voici un exemple de ce qu’il est possible d’emporter en eau et nourriture à VTT.

  Produits
Boissons Gourde avec support de cadre (attention aux chocs et aux chutes)
Gourde à glisser dans le sac
Poche à eau (attention au choix du sac à dos)
Eau plate
Sirop aromatisé
Boisson isotonique* en gel
Boisson isotonique* en poudre , à diluer
Nourriture Barres de céréales
Power bar (hypercaloriques)
Salade (attention au contenant)
Sandwich
Desserts en tubes (compotes, crèmes, brassés aux fruits)
Fruits (attentions aux secousses)

Prix Ap:

* boisson isotonique : boisson contenant la même quantité de glucides (sucre), d’eau et de sodium que le sang humain.

L’orientation et l’administration

Vous partez seul(e) à VTT dans la nature. Vous aurez besoin d’un minimum de documents administratifs, de matériel d’orientation et peut être de quelques accessoires multimédias.

  Produits Prix Ap
Pour prouver votre identité La copie couleur recto-verso de votre CNI*  
Pour les services d’urgences La copie de votre attestation de sécurité sociale (la copie de la carte vitale ne sert à rien)  
Pour prendre quelques notes Une feuille de papier et un petit crayon  
Pour l’orientation La carte de votre parcours
Un porte carte étanche
Une boussole (et savoir s’en servir)
 
Les accessoires multimédias Votre smartphone
Une batterie externe
Une application de suivi d’activité pour smartphone²
Un petit sac congélation à zip (pour ranger vos clés)
 

* Carte Nationale d’Identité
² Il existe des applications gratuites pour Android et IOS vous permettant d’obtenir un tracé satellite de votre parcours ainsi que de multiples données comme les distances, les vitesses, les moyennes et les dénivelés

Les accessoires de loisirs

Vous souhaitez prendre des photos? Filmer vos parcours? Partager vos aventures sur les réseaux sociaux?

L’outillage et les réparations

 

Partant seul(e) avec une machine composée de pièces mécaniques il est fortement conseillé de prévoir un nécessaire d’outillages permettant d’effectuer de petites réparations. Dans certains cas on peut même dire des réparations de fortune. Cela dit, se retrouver seul(e) avec une machine en panne à 25 km de votre véhicule, il vaut peut être mieux une réparation de fortune que de parcourir les 25 km à pied avec votre machine sur le dos.

Ce nécessaire de réparation pourra se composer de :

 

  Produits Prix Ap
Pour les crevaisons Un kit crevaison (démonte pneus, grattoir, rustines)
Une chambre à air ( à la dimension de vos pneus)
Une pompe à vélo (attention à la valve de vos jantes)
 
Pour attacher, fixer Du ruban adhésif de réparation
Quelques mètres de cordelette
Des colliers de serrage
 
Pour la chaîne Quelques maillons rapides
Un dérive chaîne
 
Des outils Un multitool vélo (clés, tournevis)
Un petit couteau pliant (idéal un petit couteau multifonction)
Des gants à usage unique
 
Accessoires Antivol (câble, bloc disque…)  

S’abriter et manger

En fonction du type de sortie que vous avez choisi et surtout de sa durée vous allez peut être apprécier de faire une pause pour le repas.
Dans ce cas vous avez la possibilité d’avaler votre sandwich assis sur un tronc d’arbre mais vous pouvez aussi faire le choix de profiter de votre sortie pour faire une vraie pause et pourquoi pas manger chaud, dans un décor naturel et revitalisant.
Afin d’apprécier au mieux cette pause pique-nique et la rendre confortable, vous aurez besoin d’un minimum de matériel.

  Produits Prix Ap
Pour s’installer Une bâche de sol (une bâche de pare brise par exemple)  
Pour s’abriter (de la pluie ou du vent) Une bâche fine étanche
Quelques mètres de cordelette
2 sardines (minimum)
 
Accessoires pour le repas Sacoche isotherme (petit format)
Bloc de glace (si vous transportez du frais)
Sachets poubelle
Serviettes en papier
Des couverts
 
Pour manger Un gobelet, un bol ou une assiette  
Le luxe de manger chaud

Un petit réchaud (type armée ou P3RS)

Une gamelle passant au feu
Un petit kit feu

 

 

Le Setup VTT

pour débutants

 

 

Le sac à dos

Comme toute activité sportive, pratiquer le VTT nécessite du matériel dont une partie que vous allez devoir transporter.
En fonction du matériel que vous avez sélectionné, l’ensemble va prendre un certain volume et va peser plus ou moins lourd.
Le moyen le plus simple de transporter votre matériel est de le placer dans un sac à dos.
Un sac à dos ? Pas de problème l’ancien sac d’école de votre fils traîne dans le placard. BIIIIPPPP
Erreur. Vous devez choisir un sac adapté à votre utilisation, à votre matériel ainsi qu’à votre morphologie.

Quelles vont-être les caractéristiques recherchées ?

1/ Le choix du volume

De 10 à 25 l en fonction du matériel choisi. Pour le nécessaire de base correspondant à une sortie de 2 h un sac de 10 l suffira.
Placer l’ensemble de votre matériel dans un sac poubelle de 10, 15 ou 20 l cela vous donnera approximativement le volume dont vous aurez besoin.

2/ La taille du sac

En VTT vous devez être libre de vos mouvements. Votre sac ne doit pas vous bloquer les épaules, vous fouetter les reins, frapper votre casque ou vous déséquilibrer. Il doit être réglé et ajusté au plus près de votre corps comme la carapace d’une tortue.
Attention donc à la hauteur et à la largeur. Le superbe sac du voisin ne sera peut être pas adapté pour vous.

3/ Son confort de portage

Les bretelles et les ceintures sont très importantes. Vous allez porter votre sac plusieurs heures et le soumettre à des mouvements plus ou moins violents. Votre corps en mouvement peut entraîner des échauffements voire des brûlures au niveau des épaules. Vous devez donc choisir un modèle avec des bretelles bien rembourrées.
La ceinture pectorale qui figure sur la plupart des sacs (et qui est maintenant équipé d’un sifflet de sécurité) doit être à la bonne hauteur. Vérifiez que cela soit le cas ou que vous avez la possibilité de la régler. Ne pas l’attacher c’est avoir un sac qui va se balancer de droite à gauche à chaque mouvement de pédalier.
Sur certains sacs vous avez aussi une ceinture lombaire qui est fortement conseillée lorsque vous dépassez un emport de 5 kg. Elle stabilise votre sac au niveau de votre bassin et soulage son poids en le répartissant entre les épaules et le bassin.

4/ Les rangements du sac

C’est à vous de déterminer la manière dont vous souhaitez organiser votre matériel dans votre sac. Une grande poche avec tout dedans ou plusieurs compartiments pour séparer vos affaires.
Si vous utilisez une poche à eau, vérifiez que votre sac soit muni d’un emplacement pour elle.

5/ Son entretien

La pluie, le sable et la boue sont le quotidien du Vttiste. Votre sac ne sera pas épargné. Renseignez vous sur son mode de nettoyage et pensez à lui prévoir une housse de pluie.

La machine (le VTT)

pilote sur vtt

L’élément indispensable à votre activité est bien évidemment le VTT. Les magasins de sport et/ ou spécialisés proposent de nombreux modèles dont les tarifs s’étendent de 200 € à plus de 6000 €. Alors comment faire le bon choix ?

Tout comme le reste de votre matériel vous allez devoir adapter votre choix en fonction de votre utilisation. Plus vous pratiquerez sur des terrains techniques et chaotiques plus vous devrez monter en gamme.

A l’inverse, si vous choisissez une pratique principalement consacrée à la promenade les modèles de base conviendront.

 

 

 

 

Pour simplifier les choix on va déterminer 3 types de pratique :

1. La promenade
Pratique sur chemins ou sentiers peu chaotiques, avec dénivelés (montées/descentes) nuls à moyens.

2. Le loisir sportif
Pratique sur sentiers étroits en forêt ou montagne, sur terrain « piégeux » (racines, pierres…), avec dénivelés moyens ou importants.

3. Le sportif engagé.
Pratique sur sentiers et parcours dédiés, étroits, cassants, rocailleux, gras comportant des marches et des obstacles avec dénivelés importants (longues descentes raides).

Il est bien évident qu’en fonction de la pratique recherchée les caractéristiques de votre machine ne seront pas les mêmes.
Voici donc un résumé simplifié des différentes caractéristiques en fonction des pratiques :

Le cadre

Les différentes matières proposées vous permettront de gagner en légèreté et ainsi d’améliorer votre confort de roulage. Quant à la géométrie, elle aussi vous permettra d’améliorer votre confort mais attention à la fragilité.

 

La taille du VTT

Elle sera adaptée à la votre. Proposées généralement en tailles S, M, L et XL , certaines machines ont également des possibilités de réglages rapides sur la selle et la potence (réglages télescopiques).
A noter : Seuls les modèles haut de gamme proposent les réglages rapides.

VTT dans les airs

 

Les suspensions

Tout comme sur une automobile les suspensions vous permettront d’absorber les chocs du terrain tout en conservant l’adhérence et en vous offrant un confort de roulage non négligeable.

Les roues

Le diamètre, la souplesse de la gomme ainsi que la taille des crampons devront être choisis en fonction du terrain sur lequel vous pratiquez.

cool Le conseil de l’expert : Contrôler et adapter régulièrement la pression de vos pneus en fonction du terrain et de votre propre poids (sac à dos inclus).

Les freins

Le système de freinage à patins : ce système est aujourd’hui voué à disparaître. Ralentissant la jante par inertie sur un point fixe il s’avère peu efficace à grande vitesse, en cas de freinage de longue durée et/ou sur terrain gras et humide.

L’évolution de la mécanique ces dernières années, nous a permis de voir apparaître sur les machines, des systèmes de freinage à disques. De la même manière que sur une automobile le disque (muni de plaquettes) vient serrer la roue en son centre. Ce qui a pour effet d’obtenir un freinage bien plus efficace que ce soit par temps sec ou par temps pluvieux.

Les freins à disques sont déclinés en deux versions : mécanique ou hydraulique. La version hydraulique ayant le mérite d’être aussi efficace que les freins d’une moto, mais demande en revanche un peu plus d’entretien (purge).

La transmission

pedalier vttComposée de plateaux, pignons, dérailleur, chaîne, pédalier, manettes de commande, le système de transmission est un élément essentiel de votre machine.
Le nombre de plateaux et pignons, ainsi que leur diamètre joue un rôle essentiel sur votre confort de pédalage. 

pignon vtt
La plupart des VTT grand public sont équipés de 3 plateaux avec 7 à 9 pignons. Cependant, les constructeurs proposent de plus en plus des modèles mono plateau équipés de 11 pignons. Il faudra compter au minimum 800 € pour ces modèles.

 

Après avoir déterminé le modèle de VTT dont vous avez besoin il ne vous reste plus qu’à passer la commande….

Avant de finaliser votre commande pensez à quelques accessoires utiles. Achetés en même temps que votre machine, cela permet parfois d’obtenir un petit rabais.

Les accessoires pratiques :

– Un compteur : presque indispensable, il vous donnera toutes les informations nécessaires à votre progression. Distances, vitesses, cadence de pédalage, nombre de calories brûlées….il vous dira tout. Choisissez de préférence un modèle sans fil, bien plus facile à installer et évite les câbles qui s’accrochent ou se coupent.

– Les pare- boues : fixés sur le cadre au dessus des roues, ils servent à vous protéger des éclaboussures.

– Un support de bidon : pratique pour augmenter votre volume d’eau emporté, notamment sur des sorties longues.

– Les Bar-end : les petites barres fixées aux extrémités du guidon. Permet un changement de position des bras, bien pratique pour se reposer sur terrain plat.

– Une sacoche de guidon : permet de ranger quelques accessoires facilement accessibles (paquet de mouchoirs, batterie nomade…)

– Un cardiofréquencemètre : une ceinture pectorale qui transmet des informations cardiaques sur une montre. Cet accessoire est vivement conseillé si vous êtes débutant.
Voir les risques cardio-vasculaire

 

 

cool Le conseil de l’expert : Tout matériel additionnel doit être fixé correctement et solidement à votre machine pour éviter les risques de pertes et de chutes.

La configuration conseillée pour les débutants :

– Cadre en aluminium semi rigide (à votre taille)
– Suspension par fourche télescopique avant
– Les roues : 27,5 »x 2,0 jantes renforcées, chambre à air et pneus tout terrain
– Freins à disques mécaniques avant et arrière
– Transmission 3 plateaux et 8 pignons (minimum)

Cette configuration vous permet une excellente polyvalence, confortable autant sur les chemins, que sur des sentiers forestiers jonchés de pierres et de racines. De quoi parcourir des centaines de kilomètres et vous permettre de découvrir la pratique du VTT agréablement.

vtt en montagne

 

Bonne route !!!

0 Partages
Partagez
+1
Tweetez